Categories

5G INDUSTRIELLE

  • By InfraNum
  • 15 mars 2022

UN LEVIER DE COMPÉTITIVITÉ POUR NOTRE INDUSTRIE

La fédération InfraNum se félicite des conclusions et recommandations formulées le 3 mars dernier dans le cadre de la mission 5G industrielle confiée à Philippe Herbert par Agnès Pannier-Runacher, Ministre déléguée chargée de l’Industrie et Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, pour accélérer le déploiement des applications de la 5G et accroître la compétitivité de l’industrie française.

Antoine Roussel, directeur général d’Alsatis et président de la commission « radio et satellite » d’InfraNum, membre de la mission 5G industrielle : « Les travaux présidés par Philippe Herbert sont cruciaux pour notre écosystème en ce qu’ils démontrent sans ambiguïté l’existence d’un véritable marché pour la 5G industrielle. Les recommandations sont très opérationnelles et il appartient désormais à chacun des acteurs de cet écosystème naissant de s’en emparer. Je veillerai à ce qu’InfraNum, dans toute la diversité des membres qui la composent, se mobilise sur ce sujet en étroite coordination avec les travaux menés au sein du CSF ».

UN NOUVEAU TOURNANT

La commission « radio et satellite », constituée dès la création de la fédération en 2012 prend en effet un nouveau tournant. Elle compte désormais 65 membres actifs (opérateurs spécialisés radio, opérateurs d’infrastructure, intégrateurs, constructeurs, cabinets de conseils et bureaux étude, équipementiers, distributeurs de matériels et acteur de la formation). La nouvelle feuille de route, adoptée le 23 février dernier, est parfaitement articulée avec les conclusions formulées par la mission présidée par Philippe Herbert :

  • Faciliter l’accès aux fréquences, en lien avec les réflexions du Gouvernement et de l’Arcep sur le sujet ;
  • Accompagner le développement de l’écosystème 5G en France: par la diversité de ses membres, InfraNum peut fédérer différents types d’acteurs autour des enjeux de la 5G industrielle mais également construire des ponts avec les acteurs industriels, en cohérence avec les actions menées par le CSF ; la fédération encouragera également la mise en place de démonstrateurs (ex. : celui d’Acome avec Alsatis, de Grolleau avec WeAccess, un autre prévu lors de la prochaine Université du THD) ;
  • Contribuer aux réflexions et mesures sur les impacts sanitaires et environnementaux liés à la technologie 5G, notamment par la mise en place d’une veille permanente sur les critères industriels les plus pertinents ;
  • Veiller à l’anticipation des besoins RH et à l’adéquation de ceux-ci avec l’offre de formation en créant dès à présent des liens directs entre les acteurs télécoms et ceux de la formation.

« La fédération InfraNum se mobilise pleinement au sujet de la 5G industrielle au travers d’une commission radio renforcée et déjà dans l’action » explique Antoine Roussel, Président de la commission radio d’InfraNum.

X