Plan de relance pour la filière des infrastructures numériques.

Après avoir rendu public il y a quelques jours son diagnostic de l’impact du Coronavirus et les principaux axes du plan de reprise pour la filière des infrastructures numériques, la fédération InfraNum rend public ce jour l’intégralité de l’étude confiée à EY et Tactis. L’ensemble des mesures demandées y sont détaillées et chiffrées, à la fois pour le plan de reprise et pour le plan de relance : Plan de relance

A travers ce plan de relance, la filière vise à garantir l’accès à des infrastructures numériques optimales à l’échelle nationale, à accompagner la croissance verte et la compétitivité numérique de la France, à sécuriser l’emploi de la filière et améliorer l’insertion sur le marché du travail des jeunes générations ou encore à trouver de nouveaux relais de croissance pour la filière après la fin du plan THD. Il est articulé autour de 5 axes concrets :

  • Passer du Plan France THD 2022 à la généralisation du FttH
  • Construire un plan de développement des « Smart Territoires » durables
  • Sécuriser l’emploi et les passerelles de formation vers les nouveaux métiers des infrastructures numériques
  • Assurer la transformation numérique de l’économie française
  • Réussir l’export de nos produits et savoir-faire en matière d’infrastructures numériques

 

Au plan de relance dévoilé ce jour, nous rappelons les 7 axes du plan de reprise déjà communiqués courant juin :

  • Activer des “niches” de gains d’efficacité non couvertes par la loi ELAN pour compenser la baisse de productivité engendrée par le respect des gestes barrières
  • Mettre en place des actions « coup de poing » dès cet été pour reconstituer l’outil de production nécessaire à la poursuite du déploiement fibre et au raccordement
  • Etudier la prise en compte des impacts économiques en concertation avec les acteurs publics et privés, et via des mesures d’allègement de charges prises par l’Etat
  • Soutenir financièrement les acteurs de la filière, et tout particulièrement les TPE/PME pour lesquels le maintien du niveau de trésorerie est à risque
  • Apporter le « bon haut débit » pour tous d’ici fin 2020 pour mettre fin aux inégalités d’accès entre les foyers et entreprises
  • Reconnaître la filière comme « essentielle » pour permettre la poursuite des déploiements en cas d’un reconfinement
  • Accompagner la transformation numérique des entreprises et administrations pour renforcer leur résilience et les ramener vers la croissance

 

Le montant total des mesures demandées au Gouvernement avoisine les 11,2 Mds € pour une prise en charge par l’Etat de 7 Mds €.

InfraNum appelle en particulier le Ministre de l’économie Bruno Le Maire à la plus grande prise en compte des mesures proposées ce jour dans le cadre de son futur plan de relance global pour la France, dont le numérique et les infrastructures sous-jacentes ont été annoncées comme un vecteur essentiel par le Président de la République.

 

Retrouvez ici l’intégralité du plan de relance pour la filière des infrastructures numériques ici