Categories

La tournée des Ateliers des territoires connectés reprend

  • By InfraNum
  • 26 août 2021
  • 308 Views

/

LILLE – Euratechnologies – jeudi 09 septembre 2021

La crise sanitaire avait stoppé la dynamique initiée par les fédérations professionnelles (Afnum, Fédération Française des Télécoms, InfraNum et Sycabel), soutenues par le Ministère de l’économie, des finances et de la relance et le Conseil National de l’industrie dans le cadre du contrat stratégique de filière Infrastructures numériques, et qui prévoyait un tour de France des Ateliers des Territoires connectés à destination des collectivités et industriels.

Inaugurée en présence du Ministre Cédric O à Angers en septembre 2020, la 1e étape avait pourtant rencontré un franc succès (300 participants).

Le 9 septembre prochain, la Métropole Européenne de Lille accueillera la deuxième étape de ce tour évènementiel à EuraTechnologies, un incubateur et accélérateur de startups de référence en France, avec le soutien de nombreux partenaires.

Si l’objectif reste inchangé – servir de creuset de réflexion et de lieu d’échange pour accompagner concrètement les élus et techniciens de collectivités dans leurs projets smart quel que soit leur état d’avancement – quelques nouveautés émailleront la journée.

Ainsi, en plus des conférences plénières et ateliers participatifs animés selon la méthode du « world café » (travail par petits groupes sur des thématiques communes et sur la base de témoignages concrets), des visites thématiques, organisées en partenariat avec EuraTechnologies, et la création de contenus audiovisuels seront proposés.

Cet événement très pragmatique, favorisant les rencontres et mises en relation directes est accessible gratuitement aux collectivités et industriels sur inscription :

https://www.eventbrite.fr/e/billets-les-ateliers-des-territoires-connectes-153773848721

« Le format des Ateliers des Territoires Connectés est parfaitement adapté à la thématique puisque la construction des territoires intelligents nécessite une approche concrète et, à la fois, personnalisée et mutualisée. Ce tour de France permettra d’aller à la rencontre de toutes les collectivités, porteuses d’un tel projet. Grâce à ces échanges, nous renforçons également notre capacité à être force de proposition dans le cadre d’un futur Plan France Territoires Connectés, que nous appelons de nos vœux » explique Etienne Dugas, Président d’InfraNum.

Déroulé complet :

8h30 – Accueil

9h – Ouverture

  • Etienne Dugas – président d’InfraNum
  • Nicolas Brien – président du directoire d’Euratechnologies
  • Akim Oural – conseiller métropolitain délégué à l’innovation et au numérique, Métropole Européenne de Lille

9h30 – Plénière #1 : quelle place pour la transition environnementale dans les projets de territoires connectés ?

Animation : InfraNum

Alors que les enjeux environnementaux deviennent un axe majeur de l’action publique, le numérique peut se révéler un outil précieux pour accompagner les collectivités locales et l’État dans cette transition. Partant du constat que beaucoup de projets offrent des externalités environnementales positives, mais que peu cherchent à répondre de manière globale à cet enjeu environnemental, nos intervenants :

  • Partageront les éléments qui ont guidé leur réflexion dans la mise en œuvre d’un projet de territoire connecté, et dans quelle mesure la préoccupation environnementale a été intégrée ;
  • S’interrogeront sur les éléments (incitations, indicateurs, …) à consolider pour envisager de généraliser la prise en compte des enjeux environnementaux ;
  • Réfléchiront à la complémentarité entre les différents acteurs du numérique, de la filière industrielle aux écosystèmes innovants et durables.

Avec :

Julien Bargeton – sénateur de Paris, chargé d’une mission temporaire ayant pour objet « innover localement en faveur des transitions écologique et numérique » ;

Thomas Foppiani – président du directoire, Scopelec – rapporteur du groupe de travail « territoires connectés » au sein du comité stratégique de filière « infrastructures numériques » ;

Un représentant d’une Green Tech ;

Un représentant de la Banque des Territoires ;

Un élu d’une collectivité locale des Hauts-de-France.

10h30 à 10h45 – Pause

10h45 à 13h – Ateliers participatifs et visite des stands

Animation : Abylon

Autour d’un animateur de table et sous la supervision d’Abylon, les participants sont invités à débattre selon la méthode du world café de trois problématiques relatives à la mise en place d’un projet de territoire connecté :

  • Les territoires connectés : amélioration des services publics existants ou renouvellement de la relation avec les usagers ?
  • Quelle place pour l’expérimentation dans la mise en œuvre d’un projet de territoire connecté ?
  • Financement, gouvernance, compétences, méthode : existe-t-il des ingrédients assurant le succès d’un projet de territoire connecté ?

Visite des stands

Suivant un parcours thématique : gestion des ressources, mobilités et transports, nouvelle citoyenneté, sécurité, territoires résilients.

13h – Buffet

14h30 – Plénière #2 – Restitution et synthèse des ateliers auprès d’experts, suivis de débats

Animation – Abylon/InfraNum

Chaque thématique d’atelier fera l’objet d’une restitution synthétique par des rapporteurs, permettant ainsi d’aborder plusieurs questions cruciales : la genèse d’un projet et pourquoi lancer un projet de territoire connecté ? Comment s’y lancer, le cas échéant en ayant recours à une méthode expérimentale ? Et enfin, quels sont les principaux paramètres auquel une collectivité doit être attentive ?

Les experts permettront de mettre en perspective et d’identifier les liens entre les différentes thématiques abordées.

15h30 à 16h45 – Plénière #3 – entre modernisation et transformation : comment articuler « petits pas » et projet global ?

Animation : InfraNum

On constate aujourd’hui une grande hétérogénéité dans les projets de territoires connectés. Deux méthodes sont constatées : la première consiste à engager une démarche globale et transversale. La seconde, incrémentale, consiste à définir un axe prioritaire et, le cas échéant, élargir à d’autres métiers une fois la maturité atteinte sur le premier axe.

Quels sont les avantages et les limites de ces différentes méthodes, et comment s’articulent-elles avec les ambitions des collectivités pour leurs territoires ? Derrière l’outil numérique, quels sont les objectifs poursuivis par ces projets pour les territoires, et plus largement pour notre société ?

Avec :

Cédric O – secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques

Christophe Coulon – président du SMO 59/62

Patrick Chaize – sénateur de l’Ain, vice-président de la FNCCR

Un représentant du comité stratégique de filière « infrastructures numériques »

Un représentant de l’association des maires de France

16h45 – Conclusion par Cédric O

X