Le déploiement du THD radio devient possible pour les collectivités

Nouvelle étape vers la feuille de route gouvernementale

À la veille de la présentation de la feuille de route gouvernementale sur le plan d’aménagement numérique du territoire en très Haut Débit par Edouard Philippe, Premier Ministre à Cahors, les contours semblent d’ores et déjà se dessiner…

Certes, la menace d’une nouvelle taxation sur la fibre optique (l’IFER) doit encore être levée, et Etienne Dugas, Président de la FIRIP, a prévu d’interpeler les membres du gouvernement à ce sujet demain. « L’IFER pourrait représenter des sommes colossales qui n’étaient pas prévues dans les business plans initiaux des Réseaux d’Initiative Publique » explique ce dernier.

Mais la fédération se réjouit de signaux encourageants : la confirmation du retrait du projet SFR de fibrer seul la France (Graco de l’ARCEP hier), la remise au centre du jeu des collectivités par le Président de la République lors du dernier salon des maires (24 novembre) et la récente annonce des modalités d’attribution des fréquences radio (bande des 3,5 GHz) pour la fourniture de l’accès Internet fixe en très haut débit.

Mobilisée depuis des mois sur le sujet, la FIRIP se réjouit : « Le déploiement du THD radio devient possible pour les collectivités. Elles ont désormais une solution, place à l’action ! »

Désormais, dans les zones en attente de fibre, le mix technologique complet va pouvoir être mobilisé pour atteindre les objectifs haut et très haut débit du Gouvernement pour 2020 et 2022.

Lors de l’Assemblée générale de la FIRIP du 4 juillet dernier, l’étude révélée par le CNES et l’IDATE évaluait entre 1,2 et 5 millions, le nombre de foyers durablement sans haut débit si le mix technologique n’est pas envisageable.

Convaincue que le THD radio est une technologie efficace et pragmatique dans cette course au très haut débit, car complémentaire à la fibre et mobilisable avec des délais de déploiement courts, la FIRIP l’avait inscrite parmi ses 7 propositions formulées au Gouvernement dans le cadre de la préparation de la feuille de route gouvernementale.

Il faut désormais accélérer en ce qui concerne le financement des technologies alternatives qu’elles soient THD radio ou satellite, dans le cadre du cahier des charges du plan France THD.

 

« 2020 est l’objectif du Gouvernement pour résorber la fracture numérique des 15% de logements les plus ruraux. Il faut donc prévoir urgemment le subventionnement du THD radio et du satellite à leur juste hauteur dans le cahier des charges du PFTHD » conclut Etienne Dugas.