La filière et les pouvoirs publics mobilisés en faveur de l’emploi, des compétences et des formations nécessaires au déploiement de la fibre optique

Les métiers de la fibre optique sont une véritable opportunité pour l’emploi en France, avec 22 000 personnes à mobiliser d’ici 2021, soit en moyenne 3 800 nouveaux entrants chaque année, pour répondre à l’objectif gouvernemental du déploiement du très haut débit pour tous d’ici 2022.

Dans le cadre de l’Engagement pour le Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) signé en 2017,

le Ministère du Travail, Objectif fibre, ainsi que les branches (FFB, FNTP, UIMM, UNETEL-RST), les fédérations professionnelles (FFIE, FFTélécoms, FIEEC, InfraNum, SERCE) et OPCA (Constructys, OPCAIM et OPCALIA) concernés, en partenariat avec l’Agence du Numérique, publient ce jour un livret portant sur les besoins en termes d’emploi, de compétences et de formations liés au déploiement de la fibre optique.

Cet ouvrage didactique de référence permet de dresser un état des lieux des enjeux du déploiement de la fibre optique et de la situation actuelle en matière d’emplois, de compétences et de formation, mais également de réaliser des projections sur les emplois et formations nécessaires. Plusieurs préconisations sont émises en matière de soutien aux PME et TPE et d’adaptation de l’offre de formation pour répondre aux besoins.

Ce livret est disponible au téléchargement notamment sur le site d’Objectif fibre, du Ministère du Travail et de l’Agence du Numérique.

Pour aller plus loin, les deux études – réalisées les mois précédents dans le cadre de l’EDEC – dont cette synthèse est issue sont également disponibles : 

Le déploiement des dispositifs préconisés par ces études débutera dans les prochaines semaines. Ces actions seront rendues publiques dès la rentrée de septembre.